Dé­fi­ni­tion

Qu’est ce que la mé­thode ROPA ?

La Mé­thode ROPA est un trai­te­ment en PMA qui s’adresse ex­clu­si­ve­ment aux cou­ples de femmes qui dé­ci­dent d’a­voir un en­fant en­semble et qui veu­lent toutes les deux par­ti­ciper ac­ti­ve­ment à la gros­sesse. Elle est dé­finie comme une ma­ter­nité par­tagée puisque les deux par­ten­aires font toutes deux par­ties in­té­grantes du trai­te­ment. Quand dans un pre­mier temps, l’une passe par la sti­mu­la­tion ova­ri­enne afin d’extraire ses ovo­cytes et de les fé­conder, l’autre dans un se­cond re­çoit l’­em­bryon dans son utérus et porte la gros­sesse. Avec cette mé­thode, les deux femmes sont mères : l’une est la mère gé­né­tique puisqu’elle fournit ses ovo­cytes et l’autre est la mère re­ce­veuse, celle qui por­tera l’enfant pen­dant 9 mois.

Toutes les étapes à suivre sont si­mi­laires à celle de la FIV, voici un rappel en dé­tails.

Pre­mière étape

La sti­mu­la­tion, pour la femme qui fournit ses ovo­cytes

Au cours d’un cycle men­struel na­turel, le corps fé­minin pro­duit nor­ma­le­ment un seul ovo­cyte qui peut être fé­condé par le sperme après l’o­vu­la­tion.

Afin d’aug­menter la pro­ba­bi­lité d’une gros­sesse, la femme se voit con­seiller une sti­mu­la­tion ova­ri­enne, soit un trai­te­ment hor­monal. Ce trai­te­ment se ma­té­ria­lise par des in­jec­tions d’hor­mones à ef­fec­tuer en amont du jour J. Cette prise d’hor­mones permet dans un pre­mier temps de sti­muler les ovaires, de faire mûrir plu­sieurs ovo­cytes et enfin de dé­clen­cher l’o­vu­la­tion 9 à 11 jours après le début de la sti­mu­la­tion.

Deu­xième étape

La ponc­tion ova­ri­enne, pour la femme qui fournit ses ovo­cytes

Le jour J, les mé­de­cins pro­cè­dent au pré­lè­ve­ment des ovo­cytes qui au­ront mûri suite à la sti­mu­la­tion, c’est ce qu’on ap­pelle la ponc­tion ovo­cy­taire. Le pré­lè­ve­ment s’ef­fectue à l’aide d’une ai­guille fine.
La pro­cé­dure, lors de laquelle la femme est placée sous an­esthésie lo­cale ou gé­né­rale, ne dure qu’une ving­taine de mi­nutes. De pe­tits sai­gne­ments peu­vent ap­pa­raitre mais pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal !

Troi­sième et qua­trième étapes

Fé­con­da­tion en la­bo­ra­toire et pré­pa­ra­tion hor­mo­nale de l’en­domètre de la femme re­ce­veuse

À ce stade de la FIV, la fé­con­da­tion à pro­pre­ment parlée a lieu en la­bo­ra­toire puisque que les ovo­cytes pré­levés lors de la ponc­tion sont placés dans une éprou­vette, en con­tact avec le sperme. Il faut alors at­tendre 5 jours pour voir des blas­to­cystes, soient des em­bryons via­bles au trans­fert dans l’u­térus.

De son côté, la mère re­ce­veuse, doit suivre un trai­te­ment hor­monal pour préparer son utérus à l’­im­plan­ta­tion fu­ture de l’­em­bryon et à la gros­sesse.

Der­nière étape

Le trans­fert de l’embryon, pour la femme re­ce­veuse

L’­em­bryon de la mei­lleure qua­lité est sélec­tionné pour être in­séré par voie va­gi­nale dans l’u­térus de la femme re­ce­veuse. Le pro­cessus est ra­pide et in­do­lore, et ne né­ces­site pas d’a­nesthésie. En­viron deux se­maines après le trans­fert, la femme re­ce­veuse subit un test de bêta-HCG pour con­firmer la gros­sesse.

Com­ment bé­né­fi­cier de notre ser­vice ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et com­prendre vos be­soins afin d’y ré­pondre de façon la plus per­son­nalisée pos­sible

  • Rem­plissez notre for­mu­laire d’inscription en ligne, nous trou­ve­rons dans notre équipe l’interlocuteur le plus ad­apté pour ré­pondre à votre de­mande

  • Nous vous con­ta­c­te­rons pour une con­sul­ta­tion in­for­ma­tive gra­tuite de 30 min. Nous pour­rons alors ab­order votre projet d’enfant

  • Nous vous four­nis­sons des brochures d’information et vous met­tons en re­la­tion avec la cli­nique qui cor­re­spond le mieux à vos be­soins

Com­mencez avec le for­mu­laire